Accès membre

/medias/image/7199449425b7c2ee07cbe2.png

#7 - Raphaël Flipo - SVP Finance et Administration – TxCell

  • 16 mars 2017
  • -
  • Catégorie : Portraits
  • -
  • Auteur : Céline DAVID
  • -
  • Vu : 67 fois
#7 - Raphaël Flipo - SVP Finance et Administration – TxCell

En sortant de l’EDHEC, vous avez rejoint PwC Marseille où vous avez été auditeur de 2004 à 2008. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur vos débuts professionnels ?

De par mes études qui étaient initialement plutôt orientées vers le juridique (DESS droit fiscal et droit des sociétés), je n’étais certainement pas prédestiné à évoluer dans le monde de l’audit ou plus généralement de la finance. Et bien que l’EDHEC m’ait apporté le vernis comptable et financier, mes débuts chez PwC ont constitué pour moi un véritable troisième cursus de formation, aidé en cela par un bureau, celui de Marseille, qui cultivait cette diversité de profils en termes de formations mais aussi de nationalités. L’intérêt de PwC, et particulièrement de PwC Marseille qui disposait d’un très beau portefeuille clients, est certainement de pouvoir rapidement découvrir de nombreux secteurs d’activités en côtoyant des professionnels de haut niveau, et ce dès les premières années d’expérience professionnelle. Mes débuts professionnels m’ont ainsi permis d’acquérir à une vitesse accélérée des compétences techniques nouvelles tout en gagnant en maturité et en confiance.


Que retenez-vous des années PwC ? un souvenir particulier ?

De ces quatre années passées chez PwC, je garde énormément de souvenirs à la fois professionnels ou humains, sérieux ou amusants : de l’immense sentiment de solitude du junior envoyé au « front » avec une question qu’il ne comprend pas lui-même mais dont il devra restituer correctement la réponse agacée du DAF, aux formations nationales (parfois très) festives et qui constituent en tout cas d’excellents team buildings, en passant par les nuits blanches d’inventaires de jetons de casino.

Mais plus sérieusement, l’une des missions qui m’aura le plus marquée sera probablement la mission SOX sur le groupe Gemplus (Gemalto depuis) qui m’a donné l’opportunité d’appréhender en profondeur les problématiques de contrôle interne tout en voyageant à travers le monde (UK, Suisse, Allemagne, US, Mexique, …) avec une équipe aussi professionnelle que sympa et soudée.

Aujourd’hui, après une belle progression, vous êtes à la tête d’une société spécialisée en biotechnologie, quel est votre rôle chez TxCell ?

Après 4 ans passés ensuite chez Lionbridge Technologies en tant que responsable financier des entités françaises du groupe, j’ai rejoint TxCell en juin 2013 où j’occupe actuellement la fonction de SVP Finance & Administration. TxCell est une société de biotechnologies qui développe des médicaments de thérapie cellulaire personnalisée pour le traitement de maladies inflammatoires et auto-immunes sévères, ainsi que les troubles inflammatoires liés à la transplantation. Un projet particulièrement motivant puisque d’une part, il vise à répondre aux besoins médicaux non satisfaits de patients en souffrance et d’autre part, il est en train de transformer ce qui s’apparentait il y a peu à de la science-fiction en une réalité clinique : la thérapie cellulaire.

Comme souvent dans les sociétés de biotechnologies, le rôle du CFO est assez différent de celui des sociétés « traditionnelles », au moins à deux égards :

  • tout d’abord parce que ne générant pas de chiffre d’affaires, ces sociétés sont dans une problématique permanente de recherche de financements. Le principal rôle du CFO, au-delà de la responsabilité des comptes qui finalement intéressent peu, réside dans l’organisation et la structuration des levées de fonds. Ainsi, après l’introduction en bourse de TxCell sur Euronext en avril 2014 qui fut un projet aussi enrichissant que « sportif », j’ai pu mener encore 4 opérations financières de marché sur les 3 dernières années dont la dernière en date, une offre publique d’ABSA clôturée en février 2017 ;
  • ensuite parce que, toujours dans une logique financière, l’investissement va en priorité à la science, réduisant l’équipe G&A à son strict minimum de sorte que le CFO a généralement une casquette multiple englobant la responsabilité administrative et financière mais également légale et des ressources humaines.

    Etes-vous resté en contact, à titre personnel ou professionnel avec des alumni et/ou des actuels PwC ?

    J’ai effectivement gardé contact avec quelques anciens ou actuels de mon bureau que je croise épisodiquement et avec qui j’ai toujours plaisir à partager les souvenirs de cette période devant une bière comme à échanger sur des sujets plus professionnels puisque c’est aussi l’intérêt du réseau.

    Enfin, avez-vous un message pour les alumni ou les PwC ?

    Tout d’abord, si vous me permettez, trois dédicaces spéciales à un certain Guigui, spécialiste es passage de contrôle aérien (« oui bonsouar… »), à « petit » VT mon compagnon d’amnésie forestière, et à mon trompettiste préféré du 62 qui, étant le seul dans ce cas, se reconnaîtra.
  • Et de manière plus classique et dans le désordre, j’adresse :
  • ma tendresse à l’équipe Gemplus pour les longs moments partagés avec eux à discuter contrôle interne en anglais avec des mexicains répondant en espagnol ;
  • mes remerciements à Vincent Thyssen pour m’avoir finalement offert la première opportunité qui a ouvert les autres et à Cédric Minarro pour m’avoir patiemment coaché sur de nombreuses missions ;
  • ma sympathie à Xavier Salmon-Lefranc pour l’écoute et l’intérêt qu’il accorde à ses ouailles à long terme ; et enfin
  • mes amitiés à tous ceux des années 2004-2008 que je n’ai pas cités mais avec qui j’ai partagé de bons moments, de Nice/Marseille et d’ailleurs.


Auteur :
Céline DAVID

Staff

Commentaires

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire