/medias/image/7199449425b7c2ee07cbe2.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

#2 - Mathieu Gardies - Président de la STEP, lance les premiers taxis à l'hydrogène !

Portraits

-

01/03/2016

Votre parcours professionnel en quelques mots ?

Je suis rentré chez PwC en 1995, dès la sortie de l’école (Centrale), puis chez Ixis Capital Markets (devenu Natixis) de 2001 en 2010,  en Capital Markets - Produits Structurés ; puis la STEP pour une longue genèse qui a enfin abouti au lancement de Hype en 2015.

Vous avez travaillé chez PwC de 1995 à 2001. Quel était votre rôle ?
D’abord dans l’audit (secteur Bancaire, surtout les activités de marchés de capitaux), puis dans l’Advisory en participant en parallèle à la création de ce qui s’appelait alors le FRM (Financial Risk Management)

Que retenez-vous de ces 6 années chez PwC ?
Très bons souvenirs, un peu un prolongement de l’école.  Surtout qu’il s’est passé plein de choses intéressantes dans cette période : en 1995, on passait quand même un temps certain à remplir des feuilles A3 au crayon à papier que l’on mettait ensuite dans des grosses mallettes carrées noires ! Des gens que je revois encore avec plaisir ; une exigence, une rigueur et une qualité que je n’ai pas toujours retrouvées ailleurs.

Aujourd’hui, vous êtes le pionnier en France  de la 1ère flotte de taxis électriques alimentés à l’hydrogène. Quelles ont été vos motivations pour concrétiser ce projet ambitieux ?
Faire quelque chose de concret et si possible d’utile, et qui parle à mes enfants. Mais quand même suffisamment compliqué pour qu’on ne soit pas trop nombreux sur le créneau… C’est peut-être plus dur d’être le premier, mais ça a aussi des avantages, surtout quand on a les bons partenaires. Et puis c’est vraiment un super projet, très complet, avec plein de dimensions qui m’intéressent.

Ce concept peut-il se développer autant que les flottes de voitures électriques?
Electrique à batterie vous voulez dire ;-) ; oui, j’en suis convaincu, et même beaucoup plus sur certaines applications type transport de personnes / bus et car / autopartage / …. L’hydrogène présente en effet tous les avantages de l’électrique (silence, confort et sensation de conduite, aucun rejet d’émissions polluantes), mais sans les inconvénients : plus de 500km d’autonomie, et le plein en trois minutes. Vous pourriez partir sans problème en week-end à Deauville en Autolib si elle était à hydrogène ; vraiment plus besoin de voiture personnelle. Et d'ailleurs, avec les 5 premières voitures de Hype, nous ne devons pas être loin du nombre total de taxis parisiens qui roulent en 100% électrique à batterie alors qu'on en parle pourtant depuis 2009 !  

Etes-vous resté en contact avec des alumni de PwC ? et des actuels PwC ?
Oui ! des actuels et des alumni

Une anecdote vécue chez PwC ?
En plus de la feuille A3 et des crayons à papier ? La vraie raison pour laquelle j’y suis venu au départ : le président de l’époque avait dit qu’il préférait que ses équipes passent leur week-end au bord de la piscine plutôt qu’au bureau.

Et aussi, lors d’une « interview » faite pour des étudiants lorsque j’étais senior ; à la question « qu’est ce que vous plait chez PwC ? », j’avais répondu « ne pas savoir ce que j’y ferai l’an prochain, mais que ce sera différent » .

833 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

#10 - Cécile Villette - CEO & Co Founder d'ALTAROAD

User profile picture

Céline DAVID

21 mai

Portraits

#9- Alexis Chauffer-Yvart, chez PwC de 2007 à 2015 - Co-fondateur de Flatsy

User profile picture

Céline DAVID

17 décembre

Portraits

#8- Edward Bryant, chez PwC de 1962 à 2002 - DRH, responsable de la mobilité internationale

User profile picture

Céline DAVID

11 mai